Retour à la page d'accueil
>migration >Nord-Pas-de-Calais >COHESION SOCIALE >Actualités >François Lamy : « la médiation sociale est devenue une profession indispensable »

François Lamy : « la médiation sociale est devenue une profession indispensable »

Article Actualités 11/12/2013

Invité par le réseau France Médiation à clôturer les secondes Assises nationales de la médiation sociale, qui ont réuni les 5 et 6 décembre, à Lille, 300 décideurs publics et privés, élus, chercheurs, universitaires et acteurs de la médiation sociale, François Lamy ministre délégué à la Ville a rappelé comment le développement de la médiation sociale s’inscrit dans l’esprit de la réforme de la politique de la ville.

Le projet de loi de programmation pour la ville et la cohésion urbaine vise à favoriser les projets collectifs et à territorialiser les politiques publiques pour qu’elles épousent les réalités des quartiers populaires : « C’est dans cette territorialisation de nos politiques publiques, que les médiateurs jouent pleinement leur rôle (...) La médiation sociale est devenue une profession indispensable pour tisser ou retisser le lien social entre nos concitoyens et les institutions, pour prévenir ou apaiser les tensions et les conflits. Par l’écoute, le dialogue et la bienveillance », a indiqué le ministre qui a par ailleurs annoncé « la création de 500 nouveaux postes adulte-relais, en plus des 3 700 postes existants, et ce, malgré le contexte budgétaire particulièrement difficile que vous connaissez (...) Le ministère de la Ville a produit par le passé de nombreux rapports qui ont permis des avancées significatives en termes de référencement du métier, et d’évaluation de l’utilité sociale de la médiation sociale ». Aujourd’hui, François Lamy entend contribuer à « la valorisation de la médiation sociale, en développant les conditions indispensables pour qu’elle devienne une profession à part entière, en la reconnaissant véritablement au sein des filières et des cadres d’emploi existants ». Il a ainsi commandé un rapport aux inspections générales pour « construire une offre de formation spécifique à la médiation sociale, qui permettra de structurer le parcours professionnel ». Attendu d’ici à la fin du premier trimestre 2014, ce rapport devra également présenter les passerelles à mettre en place vers d’autres certifications, pour faciliter la mobilité professionnelle des médiateurs sociaux.

Lors de la clôture de ces Assises, en présence du ministre, le Conseil régional du Nord-Pas-de-Calais, l’Etat et la Caisse des dépôts ont signé une convention cadre du Plan régional de développement de la médiation sociale dans le Nord-Pas-de-Calais 2013-2015.

www.mediation-npdc.fr

Raphaël LEMEHAUTE, Secrétaire Général du Comité Interministériel des Villes, après son intervention en ouverture de la première journée, a visité des sites de médiation sociale à Mons-en-Barœul.

L’enjeux est une présentation d’un projet de médiation sociale à l’échelle d’un territoire politique de la Ville illustrant ce que pourrait être la future inscription de la médiation sociale dans les futurs contrats de Ville.