bandeau imageDRJSCS Hauts-de-France

DRJSCS Hauts-de-France

Newsletter
Retour à la page d'accueil
>SPORTS >Sport et santé >Suivi médical des sportifs

Suivi médical des sportifs

Article Sport et santé 1er/01/2015

La pratique d’activités physiques encadrées dans des structures sportives est reconnue comme globalement favorable au bien être physique, psychologique, et à l’intégration sociale, donc comme un facteur de santé. Cependant il est indispensable de s’assurer au préalable que l’on est en bonne santé avant de soumettre son organisme à des contraintes inhabituelles. Plus la pratique sportive est intensive, plus elle nécessite un suivi médical attentif.

Des exigences réglementaires ont été définies pour protéger la santé chaque catégorie de sportif. Elles ne définissent qu’un socle minimum obligatoire, un suivi médical plus poussé peut être requis pour des publics fragiles, pour des entraînements particulièrement difficiles, ou pour certaines disciplines dites « à risque ».

Vous trouverez dans cette rubrique :

- les obligations qui s’imposent à chaque niveau sportif en matière de suivi médical
- des précisions sur le Certificat de non contre indication à la pratique sportive

Suivi médical des sportifs de haut niveau

Les sportifs recrutés dans le parcours de l’excellence sportive présentent des qualités sportives leur permettant d’envisager de participer un jour aux compétitions de niveau international. Avant de les soumettre à un entraînement intensif, il convient de s’assurer de leurs aptitudes physiques et physiologiques. Un bilan médical et notamment cardiologique approfondi est réalisé préalablement à toute inscription sur la liste de haut niveau ou sur la liste des espoirs.

Tout au long de sa carrière, le sportif engagé dans cette voie bénéficiera d’un suivi médical codifié visant à surveiller sa tolérance à la charge de travail, et repérer les éventuelles conséquences néfastes de sa pratique. La pratique sportive de haut niveau engendre de fortes contraintes énergétiques qu’il faut apprendre à gérer, et un stress psychique qu’il faut apprivoiser pour qu’il reste positif.

En plus de la surveillance médicale, cardiologique et dentaire, le sportif bénéficiera d’un suivi diététique et d’un suivi psychologique bi-annuels qui lui permettront d’optimiser le rendement de son entraînement, et d’être soutenu dans les périodes difficiles. Le suivi médical des sportifs de haut niveau ou des sportifs inscrits dans le parcours de l’excellence sportive est à la charge des fédérations.

Vous trouverez dans cette rubrique :

- Les articles du Code du sport précisant le contenu du suivi médical (lien avec document à ajouter en téléchargement)

- des conseils de santé pour les sportifs inscrits en pôle espoir

NB :

- Les sportifs sur liste Espoir non inscrits en structure de haut niveau ne sont pas tenus d’effectuer l’ensemble des visites de suivi, seul le bilan préalable à l’inscription est obligatoire pour eux, à renouveler chaque année.

- L’échographie cardiaque n’est réalisée systématiquement qu’une seule fois dans la vie, sauf si elle a été faite avant l’age de 15 ans. Dans ce cas il faut la renouveler à 20 ans.

- L’épreuve d’effort maximale de dépistage cardiologique doit être faite tous les 4 ans. Il ne faut pas la confondre avec les épreuves d’effort sportives (mesure de VO² max) qui constituent un suivi de l’entraînement.

- Ces examens ne constituent qu’un socle minimal obligatoire, les fédérations ou les médecins de suivi peuvent s’ils le jugent utile les compléter par d’autres en fonction des disciplines ou des caractères propres à l’individu ou aux spécificités de sa pratique.

Liste des pièces-jointes