bandeau imageDRJSCS Hauts-de-France

DRJSCS Hauts-de-France

Newsletter
Retour à la page d'accueil
>EMPLOI-FORMATION-CONCOURS >Les métiers du sport et de l’animation >BREVET PROFESSIONNEL DE JEUNESSE, EDUCATION POPULAIRE ET SPORTS (BPJEPS)

BREVET PROFESSIONNEL DE JEUNESSE, EDUCATION POPULAIRE ET SPORTS (BPJEPS)

Article Les métiers du sport et de l’animation 7/12/2010

Qu’est ce que c’est ?
Présentation power point

Présentation du BPJEPS
(PDF – 107.1 ko)

À quoi sert le B.P.J.E.P.S. ?

Le Brevet Professionnel de la Jeunesse de l’Education Populaire et des Sports (B.P.J.E.P.S) atteste l’acquisition d’une qualification professionnelle en responsabilité, à finalité éducative ou sociale, dans les domaines d’activités physiques, sportives, socio-éducatives ou culturelles.
Le B.P.J.E.P.S. est construit autour de différentes spécialités liées à une discipline, plusieurs disciplines ou à un champ particulier.

Chaque spécialité est créée par un arrêté du Ministre des sports ou du Ministre de la jeunesse de l’éducation nationale et de la recherche. La liste des spécialités crées à ce jour est consultable sur
Le site du Secrétariat d’Etat aux Sports

Quelle que soit la spécialité, 10 Unités Capitalisables (UC) doivent être certifiées :
- 4 UC sont transversales à l’ensemble des BPJEPS et portent sur des compétences transférables (elles sont acquises définitivement)
- 5 UC sont liées à la spécialité et portent sur des compétences spécifiques
- 1 UC d’adaptation complète la formation

En plus, on peut acquérir des UC complémentaires ou des Certificats de spécialisation (CS)

La formation, dispensée par des organismes publics ou privés, est habilitée par le Directeur Régional de la Jeunesse et des Sports qui en assure le contrôle.

La liste des formations habilitées dans la région Nord - Pas de Calais peut être obtenue auprès de la Direction Régionale et Départementale de la Jeunesse et des Sports de Lille

Pour accéder à la formation, il faut avoir satisfait aux exigences préalables définies dans les annexes III des arrêtés de chaque spécialité

Les débouchés

Chaque spécialité s’est construite sur la base d’une analyse prospective (à cinq ou dix ans) du secteur professionnel, des situations professionnelles repérées et des emplois type, précisée dans le référentiel professionnel.

Le référentiel professionnel de chaque spécialité comporte :

1° - La présentation du secteur professionnel
- Les entreprises
- Les emplois (évolution, niveau requis)
- Les évolutions du secteur (sociales, économiques, techniques.)

2° - la description de l’emploi type d’animateur de la spécialité
- Appellation
- Entreprises et structures concernées
- Champs et nature des interventions
- Situation fonctionnelle
- Autonomie et responsabilité
- Evolution dans le poste et hors du poste
3° - la Fiche Descriptive d’Activités (FDA), qui présente l’ensemble des activités
constitutives du métier. Toute activité décrite est exprimée notamment par un verbed’action. On distingue généralement 3 niveaux :

- il fait,
- il peut être amené à faire,
- il participe ou contribue à .

SYNTHESE PROFILS DE CHAQUE SPECIALITE :
1 - Spécialités Animation
2 - Spécialités Sport
-1 - Spécialités Animation

Spécialité : ANIMATEUR LOISIRS TOUS PUBLICS

Animateur polyvalent qui travaille avec tous les publics dans tous types de structures : associative, privée, municipalité. :

- conçoit et conduit de manière autonome un projet d’animation et/ou accompagne un projet d’activité en encadrant des activités et/ou des projets collectifs, dans les champs socio-éducatif et socioculturel.
- encadre pour un groupe des activités scientifiques et techniques, des activités culturelles et d’expression et/ou des activités physiques dans une logique éducative, ludique, récréative et de découverte sans logique d’initiation et d’apprentissage. Il organise ses activités dans le cadre du projet global de la structure et des attentes du public.
- s’adapte aux personnes dont il a la responsabilité et en assure la protection dans le respect de la sécurité des pratiquants et des tiers en relation avec d’autres intervenants.
- communique dans son animation et à l’intérieur de la structure qui l’emploie.
- peut participer à l’organisation du fonctionnement, à l’administration et la gestion financière de la structure
Il peut diriger un centre de vacances et un centre de loisirs permanent.

DIPLOMES DE DISPENSE DE VEP ET DE DISPENSE D’UC :

FICHE DISPENSES BP LTP
(PDF – 167.2 ko)

Spécialité : ANIMATION SOCIALE

Animateur de loisirs qui utilise ses techniques d’animation avec comme objectif le lien social (insertion, maintien de l’autonomie, responsabilisation.) dans des structures accueillant des publics spécifiques du type Foyer de Jeunes Travailleurs, Maison de retraite, Maison d’Accueil Spécialisé.

1° - Il encadre tout type de public dans une pratique d’animation sociale :
- Il prend en compte le milieu d’appartenance ou d’origine des publics, les valeurs et les rôles qui lui sont liés.
- Il apprécie les potentialités des personnes concernées par son action d’animation.
- Il définit des modes d’intervention adaptés à son public.
- Il encadre les groupes dans le cadre de ses animations.
- Il évalue les effets de son animation sur les publics.

2° - Il encadre des activités d’animation sociale :
- Il conçoit un projet d’animation sociale.
- Il participe à la mise en ouvre de partenariats locaux.
- Il réalise de manière autonome des animations sociales.
- Il met en oeuvre des situations facilitant la mise en relation des personnes et des groupes.
- Il met en oeuvre une action d’animation en vue du développement de l’expression et de la relation sociale.
- Il soutient l’émergence de projets à caractère individuel ou collectif.
- Il participe à un processus global de maintien des capacités relationnelles et sociales de la personne.
- Il participe à un processus de maintien ou de développement de l’autonomie physique et psychologique de la personne ;

3° - Il participe au fonctionnement de la structure et à la conception d’un projet d’animation sociale :
- Il participe à la gestion et à la promotion des activités de la structure.
- Il communique sur le fonctionnement de la structure qui l’emploie.
- Il participe à la mise en place de l’offre d’activités dans le cadre de la structure qui l’emploie.
- Il participe à des réunions de travail à caractère interdisciplinaire.
- Il participe à des réunions de travail à caractère partenarial.

DIPLOMES DE DISPENSE DE VEP ET DE DISPENSE D’UC :

FICHE DISPENSES BP AS
(PDF – 156.8 ko)

Spécialité : ACTIVITES DU CIRQUE

L’animateur des activités du cirque exerce en autonomie son activité d’animation, en utilisant des supports techniques du cirque dans la limite des cadres réglementaires. Il est responsable au plan pédagogique. Il assure la sécurité des tiers et des publics dont il a la charge. Il a la responsabilité du projet d’activité qui s’inscrit dans le projet de la structure.
- Il organise l’accueil et la prise en charge du groupe.
- Il gère la dynamique du groupe.
- Il sensibilise aux différents arts du cirque.
- Il prévient les comportements à risque pour la santé physique et morale des pratiquants.
- Il prépare physiquement et mentalement les pratiquants aux activités du cirque.
- Il intervient en cas de problème lié à la sécurité.
- Il propose des situations de rencontre avec la création artistique.
- Il établit un rapport critique entre la pratique d’une activité et les arts du cirque.
- Il conçoit des cycles d’animation visant la découverte et l’initiation aux activités du cirque pré - citées.
- Il évalue les risques potentiels liés à l’activité, au milieu ou à la personne.
- Il aménage les espaces de pratique selon les usages et la réglementation en vigueur.
- Il équipe les pratiquants avec le matériel adapté.
- Il accompagne les pratiquants dans la mise en œuvre de présentation.
- Il évalue la pertinence des situations et des actions mises en oeuvre.
- Il participe à la gestion et à la promotion des activités du cirque.
- Il communique sur le fonctionnement de la structure qui l’emploie.
- Il participe à la mise en place de l’offre d’activités dans le cadre de la structure qui l’emploie.
- Il participe à des réunions de travail à caractère interdisciplinaire.
- Il participe à des réunions de travail à caractère partenarial.

DIPLOMES DE DISPENSE DE VEP ET DE DISPENSE D’UC :

FICHE DISPENSES BP CIRQUE
(PDF – 150.6 ko)

Spécialité : EDUCATION A L’ENVIRONNEMENT VERS UN DEVELOPPEMENT DURABLE

L’animateur à l’éducation à l’environnement vers un développement durable exerce en autonomie son activité d’animation, en utilisant un ou des support(s) technique(s) dans la mite des cadres réglementaires. Il est responsable au plan pédagogique. Il assure la sécurité des tiers et des publics dont il a la charge. Il a la responsabilité du projet d’activité qui s’inscrit dans le projet de la structure.

1° - Il encadre tout type de public dans une pratique d’éducation à l’environnement vers un développement durable :
- Il participe à l’accueil, à l’information et à l’orientation des publics dans sa structure.
- Il tient compte des attentes des publics et de leur relation à la nature.
- Il identifie et adapte son animation en fonction des réactions exprimées par son public.
- Il favorise l’émergence de projets d’éducation à l’environnement vers un développement durable auprès de groupes variés.
- Il sensibilise son public au respect de la réglementation liée à la gestion, à l’usage des espaces et à la protection des espèces.
- Il agit en cas de situation conflictuelle ou de maltraitance.

2° - Il encadre des activités de découverte, d’initiation et d’animation :
- Il conçoit un projet d’animation dans le champ de l’éducation à l’environnement vers un développement durable.
- Il repère, identifie et intègre les potentialités des milieux naturel, rural et urbain de son intervention, en lien avec le territoire et les pratiques locales.
- Il prend en compte les risques spécifiques liés aux activités, aux lieux, aux espèces, au matériel et aux matériaux et adapte son activité en conséquence.
- Il participe à l’élaboration des outils pédagogiques qui favorisent la découverte de l’environnement et la prise en compte du développement durable.
- Il choisit et utilise des méthodes actives favorisant la mise en relation directe avec la nature et l’environnement.
- Il prend en compte la réglementation spécifique liée à la gestion et à l’usage des espaces et à la protection de la flore et de la faune quels que soient les lieux d’intervention.
- Il évalue les effets de ses projets sur l’environnement en lien avec les valeurs de l’éducation à l’environnement vers un développement durable.

3° - Il participe au fonctionnement de la structure et à la conception d’un projet d’éducation à l’environnement vers un développement durable :
- Il participe à la communication et à la promotion de la structure.
- Il participe à l’organisation des activités de la structure.
- Il entretient le matériel et le petit équipement spécifique de l’éducation à l’environnement vers un développement durable qu’il utilise pour son action.
- Il propose l’acquisition ou le renouvellement des matériels et de la documentation et autres ressources spécifiques à l’éducation à l’environnement vers un développement durable.
- Il participe à l’élaboration et l’évolution du projet pédagogique de la structure avec sa spécificité éducation à l’environnement vers un développement durable.
- Il partage ses compétences en éducation à l’environnement vers un développement durable avec les autres membres de l’équipe.

- 2 - Spécialités Sport

Spécialité : ACTIVITES PHYSIQUES POUR TOUS

L’animateur en Activités Physiques pour Tous exerce en autonomie son activité d’animation, en utilisant des supports techniques des activités physiques ou sportives dans la limite des cadres réglementaires. Il est responsable au plan pédagogique. Il assure la sécurité des tiers et des publics dont il a la charge. Il a la responsabilité du projet d’activité qui s’inscrit dans le projet de la structure.

1° - Il encadre tout type de public dans une pratique de loisirs :
- il accueille et informe les publics
- il oriente les publics vers des solutions adaptées.
2° - Il encadre des activités de découverte, d’initiation et d’animation :
- il conduit et accompagne un projet d’animation et/ou des projets collectifs
- il conduit et accompagne un projet d’animation en encadrant des activités visant le développement et le maintien des capacités physiques individuelles dans un objectif de santé, et de bien être.
- il conduit des actions de découverte, de sensibilisation et d’initiation à des APS diversifiées dnas les 3 domaines suivants : les activités physiques d’entretien, les activités physiques à caractère ludique et les activités physiques en espace naturel.
3° - Il participe au fonctionnement de la structure :
- il participe au fonctionnement et à la gestion de la structure
- il participe à la gestion et à la promotion des activités.

Spécialité : ACTIVITES GYMNIQUES DE LA FORME ET DE LA FORCE

L’animateur sportif d’activités gymniques de la forme et de la force exerce en autonomie son activité d’animation, en utilisant les supports techniques liés aux activités gymniques de la forme et de la force dans la limite des cadres réglementaires. Il est responsable au plan pédagogique. Il assure la sécurité des tiers et des publics dont il a la charge. Il a la responsabilité du projet d’activité qui s’inscrit dans le projet de la structure.

1° - Il encadre tout type de public dans une pratique de loisirs :
- Il réalise de manière autonome des prestations d’accueil, d’animation, de découverte, d’initiation et de perfectionnement.
- Il accueille et informe les publics et communique sur le fonctionnement de la structure qui l’emploie.
- Il encadre des pratiquants lors de séances individuelles ou collectives.
- Il peut être amené à participer à l’encadrement de publics particuliers sous réserve d’appliquer les préconisations de personnes qualifiées.
2° - Il encadre des activités de découverte, d’initiation et d’animation :
- Il élabore et conduit un projet d’animation, de découverte, de perfectionnement et/ou d’initiation en encadrant des activités visant le maintien, l’entretien, le développement de la condition physique, le développement psychomoteur tout en assurant la protection des pratiquants et des tiers.
- Il aménage et gère ses espaces de pratique.
- Il développe des activités relatives à la gestion de la sécurité en direction du public, du matériel et de lui-même.
- Il peut participer à la création d’outils nécessaires à la programmation d’un cycle de préparation physique et à son évaluation.
3° - Il participe au fonctionnement de la structure et à la conception d’un projet d’animation :
- Il participe au fonctionnement, à la gestion et au développement de la structure.
- Il participe à la mise en place de l’offre dans le cadre de la structure qui l’emploie.
- Il organise ses activités dans le cadre du projet global et des objectifs de la structure qui l’emploie.
- Il participe à la promotion des différentes prestations de la structure.
- Il prépare la programmation des activités qu’il conduit, à partir des attentes du public et dans le respect des conditions de sécurité.
- Il entretient le matériel et tient à jour le cahier de maintenance.

Spécialité : ACTIVITES EQUESTRES

Le moniteur d’équitation exerce en autonomie son activité d’animation, en utilisant les supports techniques des activités équestres : équitation, tourisme équestre, équitation western, équitation de tradition et de travail, attelage, dans la limite des cadres réglementaires. Il est responsable au plan pédagogique. Il assure la sécurité des tiers et des publics dont il a la charge. Il a la responsabilité du projet d’activité qui s’inscrit dans le projet de la structure.

1° - Il encadre tout type de public dans une pratique de loisirs : Il accueille les publics. Il veille à la sécurité des publics. Il peut être amené, à participer à l’encadrement de publics handicapés ou en difficulté sociale, sous la responsabilité des professionnels.
2° - Il encadre des activités de découverte, d’initiation et d’animation : Il encadre et anime des actions d’animation de loisir, d’initiation, de découverte et de préparation aux premiers niveaux de compétition. Il conduit un projet d’animation dans le cadre du projet global, des objectifs de la structure et au regard du public accueilli.
3° - Il participe au fonctionnement de la structure et à la conception d’un projet d’animation : Il anime une structure et contribue à la promotion des activités. Il participe au fonctionnement de la structure, à l’organisation et à la gestion de
l’activité. Il participe à l’évaluation et à la valorisation de la cavalerie en fonction de l’activité envisagée. Il participe à l’entretien du matériel et à la maintenance des installations.

Retrouvez tous les référentiels des diplômes sur le site : www.sports.gouv.fr

Unités de Compétences Capitalisables et Certificats de Spécialisation : POUR COMPLETER VOTRE BPJEPS

Associés à une spécialité du BPJEPS, ils peuvent être validés en formation continue en complément d’un diplôme :

exemples des UCC des BPJEPS du secteur Jeunesse :

1- UCC : Direction d’un centre de vacances ou d’un centre de loisirs (tous les BPJEPS sauf Loisirs Tous Publics)
- Il élabore le projet pédagogique à partir du projet éducatif en tenant compte des enjeux politiques, éducatifs et sociaux des centres de vacances et des centres de loisirs,
- Il dirige des équipes au travail en référence aux intentions éducatives, au mode de direction choisi et au projet du centre de vacances ou du centre de loisirs,
- Il assure l’accompagnement et la formation des membres de l’équipe pédagogique,
- Il assure les relations et la communication interne et externe du centre de vacances ou du centre de loisirs,
- Il met en oeuvre des conceptions éducatives relatives à la santé, à l’hygiène et aux rythmes des enfants et des adultes,
- Il assure la sécurité physique et affective des participants (enfants et adultes) dans la vie quotidienne et les activités,
- Il organise les actes de la gestion courante d’un centre de vacances ou d’un centre de loisirs en matière de finances, maintenance, personnel, effectifs, économat

2- UCC : Cerf-volant (BPJEPS LTP, APT)
- Il conçoit et réalise de manière autonome des prestations de découverte et d’animation dans les disciplines du cerf-volant, notamment par les activités de construction, en garantissant au pratiquant les conditions optimales de sécurité.
- A partir du support du cerf-volant, il facilite les exploitations possibles dans les domaines des activités scientifiques et techniques, des activités culturelles et d’expression ainsi que celui des activités physiques.
- Il participe à la gestion et à la maintenance du matériel spécifique au cerf-volant.

3- CS : Animation et insertion sociale (tous les BPJEPS sauf Animation Sociale)

Dans des établissements (les hôpitaux généraux, les maisons d’accueil temporaire, les maisons de détention, les établissements éducatifs, les maisons de convalescence .) accueillant des personnes temporairement isolées par la maladie, une décision administrative, une décision de justice, une prise en charge sociale, une situation passagère d’exclusion sociale., les animations qu’ils sont amenées à conduire font partie d’un processus individuel ou institutionnel de préparation à l’insertion sociale conduit sous la responsabilité d’un personnel soignant, surveillant, éducatif ou autre.

Les objectifs principaux visés par ces actions d’animation sont :
- le maintien des capacités relationnelles,
- l’expression personnelle,
- l’investissement dans des projets d’études ou de formation ;
- le développement de la confiance en soi,
- le maintien des relations sociales,
- l’appui aux projets et aux initiatives personnelles,
- l’accompagnement dans le processus d’insertion sociale et professionnelle,
- le maintien des capacités physiques et psychiques de la personne.

4- CS : Animation et maintien de l’autonomie de la personne (tous BPJEPS sauf Animation Sociale)

Dans des structures accueillant des personnes vivant une situation de perte d’autonomie individuelle importante, leurs activités professionnelles les amènent à travailler en équipe pluridisciplinaire et les animations qu’ils sont amenés à conduire participent à atteindre, selon les cas, les objectifs suivants :
- le ralentissement du processus de perte d’autonomie individuelle ;
- le maintien d’un lien avec le milieu de vie antérieur ;
- le maintien de la curiosité permettant la stimulation de l’activité et des capacités intellectuelles ;
- le maintien des capacités de relation sociale permettant de freiner le processus abandonnique ;
- l’entretien de la mémoire ;
- l’entretien des capacités physiques et/ ou psychiques de la personne.
L’animateur :
- apprécie les potentialités des personnes concernées par son action d’animation.
- intègre les contraintes liées à des objectifs institutionnels de maintien des capacités de la personne pour préparer son action d’animation.
- conduit une action d’animation dans le cadre des objectifs institutionnels de maintien des capacités physiques et psychologiques de la personne.
- évalue le résultat de son action au regard des objectifs de l’institution et participe aux réunions de l’équipe interdisciplinaire.
- participe aux temps de vie informels.

Retrouvez toutes les UC Complémentaires, tous les Certificats de spécialisation et tous les référentiels des diplômes sur le site : sports.gouv.fr
(UC complémentaires)
(Certificat de spécialisation)

La formation

Elle s’adresse aux animateurs et aux techniciens possédant une bonne connaissance d’une technique, d’un public ou d’un milieu et disposant d’un minimum de pratique dans l’animation.
Ils devront, également, avoir la volonté d’approfondir la connaissance des publics, des techniques et d’acquérir les compétences professionnelles.

Le brevet professionnel est préparé :
a) soit par la voie de la formation initiale ;
b) soit par la voie de l’apprentissage ;
c) soit par la voie de la formation continue.
Lorsque le brevet professionnel est préparé par la voie initiale le volume horaire minimal est de 600 h.
Dans le cadre de la formation continue, les durées sont variables selon l’habilitation Jeunesse et Sports.

Dans tous les cas, le parcours individualisé de formation doit être précédé d’un positionnement de l’apprenant.

La formation se déroule obligatoirement en alternance.
L’alternance est un dispositif d’apprentissage au cour de la formation.
Le stagiaire est sous la responsabilité d’un tuteur.
Chaque arrêté de spécialité fixe des exigences minimales permettant la mise en situation pédagogique d’animation avec un public.

Construction de la formation
L’arrêté de chaque spécialité définit la formation sur la base d’un référentiel métier comprenant un référentiel professionnel et un référentiel de certification :
Le référentiel professionnel décrit le métier dans son contexte
Le référentiel de certification comprend la liste des objectifs à atteindre, structuré en 10 unités capitalisables.

Sur ces bases, chaque organisme de formation construit différemment son programme de formation.
Pour tous renseignements contacter les organismes de formation

Documents joints à télécharger
OFFRE DE FORMATION REGIONALE BPJEPS JEUNESSE
OFFRE DE FORMATION REGIONALE BPJEPS SPORTS

Evaluation de la formation

Les modalités de validation de la formation sont propres à chaque action et à chaque organisme de formation, après l’habilitation par la Direction Régionale de la Jeunesse et Sports.

Différents groupes d’épreuves ( 3 ou 4 ) permettent la certification des 10 unités capitalisables .

Validation de la formation

Le diplôme du brevet professionnel est délivré :
a) soit par la voie d’unités capitalisables ;
b) soit par la validation d’acquis professionnels ;
c) soit par un examen composé d’épreuves ponctuelles.
Ces modalités peuvent être cumulées.

Chaque unité capitalisable, quel qu’en soit le mode d’acquisition, est délivrée par le Directeur Régional de la Jeunesse et des Sports sur proposition du jury.
La validité d’une unité capitalisable est de cinq ans. Cette durée peut, sur demande motivée, être prolongée d’un an, non renouvelable, par le Directeur Régional de la Jeunesse Sports.

Conditions de candidature

Dans chaque spécialités, les pré-requis sont différents : Les exigences préalables à l’entrée en formation sont fixées dans les annexes III des arrêtés de spécialités

(annexes III des arrêtés de chaque spécialité)

Modalités d’inscription

L’inscription s’effectue en 2 temps distincts :

- étape 1 - vérification des exigences préalables : En région Nord - Pas de Calais, les dossiers d’inscription s’obtiennent sur simple demande à la DRDJS ou par téléchargement. ( voir -documents - fiches d’inscription joints) ou directement auprès des organismes de formation

L’attestation justifiant de la satisfaction des exigences préalables est délivrée dans les conditions suivantes :

- soit par le Directeur Régional de la Jeunesse et Sports
- au vu d’un diplôme admis en équivalence avec les exigences préalables à l’entrée en formation.
- ou après réussite à des épreuves de vérification des exigences préalables, conformément aux termes de l’arrêté de spécialité, organisées par l’organisme de formation

- soit par le Directeur Technique National d’une fédération sportive délégataire au vu d’un diplôme ou d’une attestation admise en équivalence avec les exigences préalables à l’entrée en formation.

- étape 2 - Inscription aux épreuves de sélection, pour les candidats ayant satisfait aux exigences préalables directement auprès des organismes de formation où se déroulent les actions.

documents joints ci-dessous à télécharger :

FICHE D INSCRIPTION : VEP ACTIVITE DU CIRQUE
FICHE D INSCRIPTION : VEP ACTIVITES PHYSIQUE POUR TOUS
FICHE D’INSCRIPTION : ANIMATION SOCIALE
FICHE D INSCRIPTION : VEP LOISIRS TOUS PUBLICS
FICHE D’INSCRIPTION : VEP EDUCATION à l’ENVIRONNEMENT VERS LE DEVELOPPEMENT DURABLE

L’admission en formation

L’admission en formation est spécifique à chacune des formations habilitées.
Pour être admis dans une formation B.P.J.E.P.S., il faut être titulaire de l’attestation de vérification des exigences préalables ( VEP) précisées dans l’annexe III des arrêtés de spécialité, et aux épreuves de sélection organisées par les organismes de formation.

La sélection

Elle est ouverte aux candidats justifiant des exigences préalables précisées dans
les annexes III des arrêtés de spécialités
(annexes III des arrêtés de chaque spécialité)

Les épreuves de sélection
Elles revêtent une valeur locale puisqu’elles sont organisées par chaque organisme en fonction des formations.

Les dates limites d’inscription sont fixées par les organismes de formation.

A l’issue de(s) épreuve(s), le Directeur Régional de la Jeunesse et des Sports établit dans la limite du nombre de places minimal et maximal ouvert par formation, une liste nominative des candidats admis. Il peut également arrêter une liste complémentaire pour faire face à des désistements éventuels intervenant en début de formation.

Le positionnement

Le positionnement consiste à situer le candidat par rapport au référentiel du diplôme, premièrement par rapport au référentiel professionnel, pour tenir compte de son projet professionnel, et deuxièmement, par rapport au référentiel de certification, au regard de ses acquis.
Il permettra ensuite, éventuellement, au candidat de se présenter rapidement à des évaluations certificatives d’UC et dans tous les cas, de construire avec lui un parcours individualisé de formation qui tienne compte de ses capacités d’apprentissage et de ses possibilités de formation (statut, disponibilité, etc.).
Le positionnement est aussi l’occasion de repérer les candidats susceptibles de relever d’une procédure de validation des acquis de l’expérience. Dans ce cas, l’organisme de formation informe les candidats sur cette procédure.

A l’issue du positionnement, l’organisme de formation peut proposer des allègements, portant sur la totalité ou une partie de la formation permettant aux candidats d’accéder directement à des épreuves certificatives.

Dans le cadre de l’apprentissage, le positionnement permet une modulation de la durée du contrat (art. L 115-2 du code du travail) qui peut varier de 1 à 3 ans et en tout état de cause ne peut être inférieure à la durée de la formation prévue par ce même code.

L’entrée en formation

Un livret de formation, d’une durée de validité de trois ans, est délivré, préalablement à l’entrée en formation, par le directeur régional de la jeunesse et sports après positionnement du candidat.
Le livret précise, sur proposition de l’organisme de formation habilité, un parcours de formation individualisé pour le candidat, pouvant comporter sa durée.

Le livret comprend dès sa délivrance :
- une fiche signalétique du stagiaire précisant son statut ;
- le plan individualisé de formation, incluant l’unité capitalisable d’adaptation choisie.
Il sera complété progressivement par :
- l’attestation des capacités à participer à l’encadrement des activités notamment
physiques ou sportives délivrée par l’organisme de formation.
- les attestations de réussite aux unités capitalisables.

Financement de la formation

Le coût des formations agréées est fixé par chaque organisme. Les candidats peuvent, éventuellement, bénéficier d’aides financières pour suivre leur formation.

Pour les salariés : possibilité d’obtenir un congé individuel de formation et/ou une prise en charge totale ou partielle de leurs frais de formation à négocier avec l’OPCA de leur employeur.

Pour les demandeurs d’emploi : les bénéficiaires des allocations de base peuvent suivre une formation de reclassement assortie d’une allocation versée par l’ASSEDIC après examen et validation du projet de formation. Se renseigner auprès de l’Agence Nationale Pour l’Emploi (A.N.P.E.), les Missions Locales et les PAIO pour les moins de 26 ans.

Le Conseil Régional du Nord - Pas de Calais peut accorder des aides, sous certaines conditions.
Financements des formations (voir document joint ci-dessous)