bandeau imageDRJSCS Hauts-de-France

DRJSCS Hauts-de-France

Newsletter
Retour à la page d'accueil
>COHESION SOCIALE >Intégration des populations immigrées >Histoire de l’Immigration et dynamiques territoriales des actions histoire et mémoire de l’immigration

Histoire de l’Immigration et dynamiques territoriales des actions histoire et mémoire de l’immigration

Article Intégration des populations immigrées 13/05/2015

Le Musée de l’Histoire de l’Immigration vient de publier la synthèse des assises nationales des partenaires qui se sont tenues le 8 octobre 2014 à Paris. Les service de la DRJSCS du Nord - Pas-de-Calais ont contribué à la préparation de ces assises.

Le Musée National de l’Histoire de l’Immigration inauguré le 14 décembre 2014 par le Président de la République François Hollande (http://www.histoire-immigration.fr/la-cite/le-reseau/les-rencontres-du-reseau/rencontres-nationales) publie la synthèse des assises nationales des partenaires réseau du Musée. Elles se sont déroulées le 8 octobre 2014 au Musée-Palais de la Porte Dorée, avenue Daumesnil à Paris (http://www.generiques.org/les-assises-nationales-du-reseau-du-musee-de-lhistoire-de-limmigration/).

Les services de la DRJSCS du Nord - Pas-de-Calais avec les collègues de Picardie ont contribué à travers la signature d’une convention en 2013, à la recherche action « Dynamiques territoriales des actions histoire et mémoire de l’immigration » initiée par le Musée de l’Histoire de l’Immigration pour préparer ces assises.
Les Assises 2014 ont été l’occasion de restituer ce travail et ont permis, en atelier, d’échanger sur des propositions ou collaboration de projets (expositions à venir, réalisation d’outils numériques, perspectives européennes,...).

Depuis une trentaine d’années, les mémoires sont devenues omniprésentes dans l’espace public, et un objet d’étude pour l’histoire et les sciences sociales. Dans cet ensemble, les immigrés et leurs descendants occupent une place singulière. En France, ils ont été acteurs de ces mobilisations mémorielles, sans toujours le faire au nom de leurs origines. Dans le champ scientifique, des études portant sur les mémoires des migrations ont déjà permis d’éclairer un groupe ou un événement, mais leur historicisation reste encore largement à définir et à explorer.

Le croisement des préoccupations des institutions, notamment du CGET, le Commissariat Général à l’Egalité des Territoires, et des acteurs associatifs engagés sur ce thème, conforte le programme ‘’Confluence’’, dynamique inter institutionnelle (DRJSCS-DRAC) de compétence régionale, en Nord-Pas-de-Calais, qui offre un cadre original et renouvelé. Ce programme a permis d’avoir un effet levier et d’impulser des projets de qualité et d’envergure pour aborder la question de la mémoire des immigrations et de l’inscrire dans la mémoire collective de la région Nord Pas de Calais, terre d’immigration et de travail.

Les axes de Confluence sont :

-  accompagnement des acteurs et valorisation des projets pour initier un véritable réseau partenarial et contribuer ainsi à des travaux de qualité pour en assurer l’ancrage ;

-  construction d’un lieu d’échanges et de débats toujours plus ouvert sur d’autres espaces disciplinaires et territoriaux et sur d’autres pratiques ;

-  mise en place d’un projet fédérateur qui valorise l’Histoire et la mémoire de l’immigration de la région (évènements culturels, séminaires régionaux).

Parmi les dernières initiatives on peut relever :

-  ‘’Frère d’armes’’, à l’initiative des associations ‘’ Rencontre et Dialogue’’ (Roubaix) et ‘’Place Publique’’ (Maubeuge) démarche citoyenne ponctuée par des débats, des projections de documentaires, pour valoriser les récits de vie des anciens combattants venus des outre-mer dans les commémorations du centenaire de la Grande Guerre ;

-  ‘’Les héritier(e)s de la classe ouvrière des mines et des immigrations dans le bassin minier’’, recherche-action portée par l’association Ch’Faid, de Libercourt, pour éclairer une zone d’ombre de l’histoire et de la mémoire du bassin minier et plus largement de l’histoire ouvrière de France.

Est également à l’étude un temps fort au plan régional pour le second semestre 2015 permettant aux acteurs du Nord-Pas-de-Calais de pouvoir échanger, construire des réponses appropriées aux problématiques territoriales, et aller à la rencontre de nouvelles initiatives, comme la mise en place d’actions éducatives menées par des jeunes en service civique sur une mission ‘’Mémoire et citoyenneté : sensibilisation et information’’, en lien avec les institutions et associations ayant un partenariat conventionné avec l’éducation nationale.