bandeau imageDRJSCS Hauts-de-France

DRJSCS Hauts-de-France

Newsletter
Retour à la page d'accueil
>SPORTS >Actualités du pôle des politiques sportives >Déplacement de Patrick KANNER, Ministre de la Ville, de la Jeunesse et des Sports

Déplacement de Patrick KANNER, Ministre de la Ville, de la Jeunesse et des Sports

Article Actualités du pôle des politiques sportives 28/11/2014

Patrick Kanner, Ministre de la Ville, de la Jeunesse et des Sports s’est rendu au stade Bollaert-Delelis de Lens, ce vendredi 28 novembre 2014.

Aux côtés de M.Percheron, président du Conseil Régional du Nord-Pas-de-Calais, M.Martel, président du Racing Club de Lens, M.Robert, maire de Lens, et de M.Guillot, Directeur Général du CNDS (Centre National pour le Développement du Sport), le Ministre a visité le stade actuellement en rénovation en vue de l’Euro 2016 de football avant de signer la convention du CNDS relative au financement du projet en cours.

Les travaux engagés ont pour objectif de moderniser le stade afin de répondre aux standards européens. L’opération permettra de répondre au cahier des charges de l’Euro 2016 en améliorant le confort et la sécurité. Il sera conforme aux critères d’homologation des instances nationales du football et permettra d’accueillir des compétitions de niveau international.

Les travaux ont débuté le 7 mars 2014 et devraient s’achever en décembre 2015.
Le coût total du projet estimé à 70M€HT, sera cofinancé par l’Etat par l’intermédiaire du CNDS à hauteur de 12M€, la Région à hauteur de 25M€, le Conseil Général du Pas-de-Calais à hauteur de 10M€, la Communauté d’Agglomération de Lens-Liévin à hauteur de 12M€ et le RC Lens à hauteur de 11M€.

L’intervention de l’Etat a été entérinée par le Conseil d’administration du CNDS du 19 novembre 2014.

Note au lecteur : Le CNDS est un établissement public placé sous la tutelle du ministre de la ville, de la jeunesse et des sports qui a notamment pour missions, dans le cadre des orientations générales fixées par le ministre chargé des sports, de soutenir le développement de la pratique sportive, de contribuer à l’aménagement du territoire, de favoriser la promotion du rayonnement international du sport français et de financer la réalisation des infrastructures sportives nécessaires à l’organisation des grands événements sportifs internationaux se déroulant en France.

()