DRJSCS Hauts-de-France

DRJSCS Hauts-de-France

Newsletter
Retour à la page d'accueil

Educateur Spécialisé (NIVEAU III)

Article EMPLOI-FORMATION-CONCOURS //

Présentation du métier

 

L’éducateur spécialisé concourt à l’éducation d’enfants et d’adolescents, au soutien d’adultes présentant des déficiences physiques, psychiques ou des troubles du comportement ou encore ayant des difficultés d’insertion.
Par le soutien qu’il apporte et par les projets qu’il élabore, il aide les personnes en difficulté à restaurer ou à préserver leur autonomie, leurs capacités de socialisation, d’intégration et d’insertion. Il favorise également les actions de prévention.
Son intervention se situe aussi bien dans le champ social que dans le champ scolaire, celui de la santé ou encore de la protection judiciaire de la jeunesse.
Il est également de plus en plus appelé à intervenir sur le développement local d’un quartier ou d’une communauté.
L’éducateur spécialisé est impliqué dans une relation socio-éducative de proximité inscrite dans une temporalité.

 

Les aptitudes requises

Ce métier requiert une grande attention aux problèmes sociaux et humains, une capacité à travailler en équipe, de la créativité, le sens des responsabilités et un engagement personnel pour exercer dans toutes les structures ou services (milieu institutionnel ou milieu ouvert).

 Les voies d’accès

Le diplôme d’Etat d’Educateur Spécialisé est accessible par la voie de :

  • la formation initiale
  • la formation continue
  • l’apprentissage
  • et la Validation des Acquis de l’Expérience.

 

La formation

Conditions d’Admission

L’entrée en formation est conditionnée par la réussite des épreuves de sélection organisées par chaque établissement de formation

Pour être admis à la sélection d’entrée, le candidat doit être soit :

  • titulaire du baccalauréat (ou justifier de sa possession lors de l’entrée en formation)
  • titulaire d’un titre admis réglementairement en dispense du baccalauréat pour la poursuite des études universitaires
  • titulaire du diplôme d’accès aux études universitaires (D.A.E.U.) (ou justifier de sa possession lors de l’entrée en formation)
  • titulaire d’un certificat, diplôme ou titre homologué ou inscrit au répertoire national des certifications professionnelles au moins de niveau IV
  • titulaire du Diplôme d’Etat d’Aide médico-psychologique (DEAMP ou ex-CAFAMP) et avoir exercer 5 ans dans l’emploi correspondant
  • titulaire du Diplôme d’Etat d’Auxiliaire de vie sociale (DEAVS ou ex-CAFAD) et avoir exercer 5 ans dans l’emploi correspondant

 

Néanmoins, un candidat qui ne disposerait pas de l’un de ces titres peut être admis à la formation, à condition d’avoir réussi l’examen de niveau organisé chaque année par la DRJSCS pour les non-bacheliers âgés de 24 ans au moins, ou âgés de 20 ans et justifiant de 24 mois d’activité professionnelle.


Durée et Contenu des études :

La formation est dispensée de manière continue ou discontinue en 3 ans.

Elle comprend, en alternance :

- 1 450 heures de formation théorique (4 domaines de formation)

  • DF1 : Accompagnement social et éducatif spécialisé : 450 h
  • DF2 : Conception et conduite de projet éducatif spécialisé :

1ère partie : participation à l’élaboration et à la conduite du projet éducatif spécialisé : 300 h
2ème partie : conception du projet éducatif spécialisé : 200 h

  • DF3 : communication professionnelle en travail social

1ère partie : travail en équipe pluri professionnelle : 125 h
2ème partie : coordination : 125 h

  • DF4 : implication dans les dynamiques partenariales, institutionnelles et interinstitutionnelles

 1ère partie : implication dans les dynamiques institutionnelles : 125 h
2ème partie : travail en partenariat et en réseau : 125 h

- 2 100 h (60 semaines) de stage pratique

Modalités particulières

Des allègements de formation peuvent être accordés par le centre de formation au regard du parcours professionnel ou de formation du candidat. (Se renseigner auprès du centre de formation)

Le financement de la formation

Pour la formation à l’IRTS, depuis 2005, l’Etat a transféré cette compétence au Conseil Régional (loi n°2004-809 du 13 août 2004 relative aux libertés et responsabilités locales).
Les conditions d’attribution et le montant de l’aide sont fixées par une délibération de la collectivité territoriale et les règles minimales de taux et de barème sont, quant à elles, fixées par décret.
Pour les autres établissements, la demande d’aide financière est à faire auprès du CROUS.

 

Les centres de formation 

 

AFERTES

5, rue Paul Périn - BP 225
62004 ARRAS CEDEX
03 21 60 40 00 

Ecole Européenne Supérieure en Travail Social (EESTS)

22, rue Halévy
59000 LILLE
03 20 93 70 16

IRTS Site Métropole Lilloise

Rue Ambroise Paré BP 71
59373 Loos cedex
03 20 62 53 70

il existe des antennes délocalisées

Institut Universitaire de Technologie B (IUT B) - Université de Lille 3

32, rue Ste Barbe - BP 70460
59208 TOURCOING CEDEX
03 20 76 25 00


 

 Le Diplôme 

La formation est sanctionnée par le Diplôme d’Etat d’ Educateur Spécialisé (D.E.E.S.) délivré par le Ministère de l’Education Nationale.

L’emploi et ses perspectives

Aujourd’hui les éducateurs spécialisés exercent leur activité dans les domaines de l’action sociale ou médico-sociale. Ils sont essentiellement employés par les associations extrêmement actives dans le champ de l’éducation spécialisée, mais aussi par les collectivités locales (départements et communes) et divers organismes d’accueil spécialisé.

Leurs compétences sont sollicitées :

  • en milieu ouvert : club de prévention, action éducative en milieu ouvert (AEMO), aide sociale à l’enfance, centres sociaux...
  • en établissement, que ce soit en internat ou en externat : foyers de jeunes travailleurs, centres d’aide par le travail (CAT), instituts médico-éducatifs, centres d’hébergement et de réinsertion sociale...

Majoritairement les éducateurs spécialisés diplômés travaillent dans le secteur privé associatif.
Toutefois, un certain nombre exerce dans le cadre d’une des trois fonctions publiques.
Dans la fonction publique hospitalière les éducateurs spécialisés peuvent être :

  • assistant socio-éducatif (concours sur titres) ;
  • cadre socio-éducatif (concours interne sur épreuves pour les assistants socio-éducatifs justifiant de 6 ans de service dans le corps ou cadre d’emploi).

Dans la fonction publique territoriale les éducateurs spécialisés peuvent être :

  • assistant socio-éducatif territorial (concours sur titres) ;
  • conseiller socio-éducatif (concours interne sur épreuves pour les assistants socio-éducatifs territoriaux justifiant de 6 ans de service dans le corps ou cadre d’emploi et de 2 ans dans la fonction publique territoriale)

Dans la fonction publique d’Etat les éducateurs spécialisés peuvent exercer comme :

  • éducateur spécialisé dans les établissements nationaux de bienfaisance (instituts nationaux de jeunes sourds et de jeunes aveugles) : concours externe sur épreuves. Les candidats admis reçoivent sur place, pendant l’année qui précède leur titularisation, une formation adaptée aux fonctions qu’ils auront à exercer ;
  • éducateur dans les établissements de la protection judiciaire de la jeunesse (ministère de la Justice) : concours externe sur épreuves. Les candidats admis suivent une formation d’un an durant laquelle ils sont en situation de fonctionnaire stagiaire.
  • conseiller d’insertion et de probation dans les établissements de l’administration pénitentiaire (ministère de la Justice) : concours externe sur épreuves pour l’admission à l’école nationale de l’administration pénitentiaire. Les candidats admis suivent un an de formation durant lequel ils sont en situation de fonctionnaire stagiaire.

Dans le secteur public : La rémunération et la carrière dans le secteur public relèvent de textes réglementaires.
A titre d’exemple, les salaires bruts dans la fonction publique (primes non comprises) sont de :

  • 1 300 € en début de carrière ;
  • 2 300 € en fin de carrière.

 

Dans le secteur privé, les éléments de salaire et de carrière sont fixés par des conventions collectives.

Avec de l’expérience professionnelle et une formation complémentaire, l’éducateur spécialisé peut exercer des fonctions de chef de service ou de direction d’établissements.
Il peut aussi se voir confier la responsabilité d’une circonscription d’action sociale, ou occuper un poste de conseiller technique.

Les éducateurs spécialisés qui le souhaitent peuvent également poursuivre une formation supérieure en vue de préparer :

  • Le Diplôme d’Etat d’ingénierie sociale (DEIS) ;
  • Le certificat d’aptitude aux fonctions de directeur d’établissement ou de service d’intervention sociale, CAFDES ;
  • Le certificat d’aptitude aux fonctions d’encadrement et de responsable d’unité d’intervention sociale, CAFERUIS ;

Une formation particulière peut leur permettre d’exercer comme :

  • médiateur familial
  • délégué à la tutelle
  • conseiller conjugal et familial.