bandeau imageDRJSCS Hauts-de-France

DRJSCS Hauts-de-France

Newsletter
Retour à la page d'accueil

Aide Médico Psychologique (NIVEAU V)

Article Fiches Métiers //

Présentation du métier


L’aide médico-psychologique exerce une fonction d’accompagnement et d’aide dans la vie quotidienne.
A ce titre, il intervient auprès d’enfants, d’adolescents, d’adultes en situation de handicap (déficience physique, sensorielle, mentale, cognitive, psychique, résultant d’un polyhandicap ou d’un trouble de santé invalidant). Il peut également intervenir auprès de personnes dont la situation nécessite une aide au développement ou au maintien de l’autonomie sur le plan physique, psychique ou social.

Le rôle de l’AMP se situe à la frontière de l’éducatif et dus soin.

A travers l’aide concrète qu’il apporte, l’AMP doit établir une relation de qualité pour répondre à l’isolement des personnes handicapées ou dépendantes et essayer d’appréhender leurs besoins et leurs désirs afin de leur apporter une réponse adaptée.
Il a un rôle d’éveil, d’encouragement et de soutien de la communication et de l’expression verbale ou non.
L’AMP agit au sein d’une équipe pluri professionnelle sous la responsabilité d’un travailleur social ou paramédical.

Les aptitudes requises

Le goût du contact, l’intérêt pour les problèmes humains et sociaux que rencontrent les personnes gravement handicapées ou dépendantes, la capacité d’écoute, un attrait pour les mille et une choses qui font la vie quotidienne, constituent des atouts pour exercer ce métier qui repose à la fois sur des relations de qualité et sur une assistance concrète liée aux actes matériels que nécessite la vie quotidienne.
Une bonne résistance à la fatigue ainsi qu’un bon équilibre psychologique sont également requis pour exercer cette profession.

 Les voies d’accès

Le diplôme d’Etat d’Aide Médico-Psychologique est accessible par la voie de :

  • la formation initiale
  • la formation continue
  • l’apprentissage
  • du contrat de professionnalisation
  • et la Validation des Acquis de l’Expérience.


La formation

Conditions d’Admission
 
Aucun diplôme n’est exigé pour accéder à la formation mais chaque centre de formation organise une épreuve de sélection comprenant :

  • Un questionnaire d’actualité sur des problèmes sociaux, économiques, familiaux, médicaux et pédagogiques auquel le candidat devra répondre par écrit,
  • un entretien avec le jury sur la base d’un texte remis au candidat

 

Les candidats titulaires d’un des titres ou diplômes suivants sont dispensés de la partie écrite d’admissibilité :

  • Diplôme d’Etat d’auxiliaires de vie sociale (DEAVS) ou Mention complémentaire aide à domicile
  • Diplôme professionnel d’aide-soignant (DPAS)
  • Diplôme professionnel d’auxiliaire de puériculture (DPAP)
  • BEP carrières sanitaires et sociales
  • BEPA option services aux personnes
  • BAPAAT (Brevet d’Aptitude Professionnelle d’Assistant Animateur Technicien de la jeunesse et des sports)
  • CAP petite enfance
  • CAPA services en milieu rural
  • Diplôme d’état d’assistant familial (DEAF)
  • Titre assistant de vie

 

 

Durée et Contenu des études

La formation est répartie sur une durée de 12 à 24 mois.

- 495 h de formation théorique réparties en 6 domaines de formation :

  • connaissance de la personne,
  • accompagnement éducatif et aide individualisée dans les actes de la vie quotidienne,
  • animation de la vie sociale et relationnelle,
  • soutien médico-psychologique,
  • participation à la mise en place et au suivi du projet personnalisé,
  • communication professionnelle et vie institutionnelle ;

 

- 24 semaines de stage pratique.

Le contenu de l’examen final se décompose en 6 domaines de certification en lien avec les six domaines de formation (3 épreuves écrites et 3 oraux).

Modalités particulières

Des allègements de formation peuvent être accordés par le centre de formation au regard du parcours professionnel ou de formation du candidat. (se renseigner auprès du centre de formation)

Les titulaires du certificat d’aptitude aux fonctions d’aide médico-psychologique sont, de droit, titulaires du diplôme d’Etat d’aide médico-psychologique (article 1er du décret n° 2006-255 du 02 mars 2006 modifiant de l’article D451-99 du code de l’action sociale et des familles).

 

Le financement de la formation

Depuis 2005, l’Etat a transféré cette compétence au Conseil Régional (loi n°2004-809 du 13 août 2004 relative aux libertés et responsabilités locales).
Les conditions d’attribution et le montant de l’aide sont fixées par une délibération de la collectivité territoriale et les règles minimales de taux et de barème sont, quant à elles, fixées par décret.

 

Les centres de formation 

 

A.R.E.P Hélène Boucher

74, rue Wilson – BP 7
59490 SOMAIN
( 03 27 92 85 51

ARRFAP

105, rue d’Artois
59000 Lille
( 03 20 51 37 11

CREFO 
 
17-19 rue Papin
59650 VILLENEUVE D’ASCQ 
( 03 20 19 18 00  

il existe des antennes délocalisées

IRTS Site Métropole Lilloise

Rue Ambroise Paré BP 71
59373 Loos cedex
( 03 20 62 53 70

il existe des antennes délocalisées


 

 Le Diplôme 

La formation est sanctionnée par le Diplôme d’Etat d’Aide Médico Psychologique (D.E.A.M.P) délivré par la Direction Régionale de la Jeunesse, des Sports et de la Cohésion Sociale.

L’emploi et ses perspectives

Le secteur associatif, les communes et le secteur hospitalier sont les principaux employeurs.
L’activité professionnelle s’exerce dans tous les établissements accueillant des personnes âgées ou handicapées :

  • Instituts médico-éducatifs
  • Maisons d’accueil spécialisées
  • Etablissements et services d’aide par le travail (ESAT)
  • Hôpitaux généraux ou psychiatriques
  • Maisons de retraite médicalisées...

 

Quelque 90 % des aides médico-psychologiques exercent dans le secteur privé associatif. Certains néanmoins travaillent dans le cadre de la fonction publique territoriale ou hospitalière.

La rémunération et la carrière dans le secteur public relèvent de textes réglementaires.
A titre d’exemple, les salaires bruts s’élèvent dans la fonction publique (primes non comprises) : entre 1 219 € et 1 311 € selon les conventions collectives de l’établissement en début de carrière et à 1800 € en fin de carrière.

Les aides médico-psychologiques peuvent, s’ils le souhaitent, entamer une autre formation du secteur social en bénéficiant d’allègements de formation s’élevant à :

  • Un tiers de la durée de la formation théorique des moniteurs éducateurs ;
  • Un tiers de la durée de la formation d’éducateur spécialisé à condition de justifier de 5 ans de pratique professionnelle
  • l’allègement de 3 domaines de la formation de Technicien d’Intervention Sociale et Familiale

 

Liste des pièces-jointes