DRJSCS Hauts-de-France

DRJSCS Hauts-de-France

Newsletter
Retour à la page d'accueil
>Pôle Appui aux politiques >SIILAB >Le nouveau Haut-Commissaire de la lutte contre la pauvreté lance ses premiers travaux créatifs dans le SIILAB

Le nouveau Haut-Commissaire de la lutte contre la pauvreté lance ses premiers travaux créatifs dans le SIILAB

Article SIILAB 16/10/2019

Le mercredi 2 octobre, le nouveau Haut-Commissaire de la lutte contre la pauvreté, Rodolphe Dumoulin, a choisi de réunir dans le SIILAB, laboratoire d’innovation publique à la DRJSCS, l’ensemble des animateurs (URIOPSS, FACE, Pôle Emploi, CAF 59 et 80, les Restos du Cœur, le Conseil Départemental du Nord, MEDEF…) des groupes de travail de la stratégie de prévention et de lutte contre la pauvreté dans les Hauts-de-France.

Appuyé par la DRJSCS (Pôle des Politiques Sociales & PEOMA), le SGAR et l’Agence Nouvelle des Solidarités Actives (ANSA), le Haut-Commissaire a pu conduire une réflexion sur l’organisation de la stratégie de lutte contre la pauvreté dans notre région et identifier les besoins des acteurs engagés dans la démarche.

La session a été particulièrement créative pour les 30 participants présents et a permis grâce à l’outil KLAXOON de brainstormer numériquement et dégager une cinquantaine d’idées et observations pertinentes pour la suite de la démarche.
Pour le Haut-Commissaire, la mise en œuvre de la stratégie de prévention et de la lutte contre la pauvreté suppose d’innover dans les méthodes d’animation et de mobilisation des acteurs. Le travail effectué par le SIILAB depuis ces dernières années préfigure de fait le changement de méthode impulsé par la stratégie pauvreté et visant à susciter l’innovation sociale par le décloisonnement des compétences autour d’approches à la fois plus transversales et centrées sur le parcours des usagers. Il s’agit de faire travailler ensemble et autrement les acteurs sociaux pour faire évoluer les cultures et les pratiques professionnelles en dépassant les logiques institutionnelles.

Le SIILAB permet le "pas de côté" que suppose la stratégie pauvreté, en misant notamment sur les possibilités offertes par les outils numériques, notamment en matière d’accès aux droits.