DRJSCS Hauts-de-France

DRJSCS Hauts-de-France

Newsletter
Retour à la page d'accueil
>COHESION SOCIALE >Actualités du Pôle COHESION SOCIALE >Stratégie de prévention et de lutte contre la pauvreté et lutte contre le surendettement : généralisation des Points conseil budget (PCB).

Stratégie de prévention et de lutte contre la pauvreté et lutte contre le surendettement : généralisation des Points conseil budget (PCB).

Article COHESION SOCIALE 20/09/2019

En Hauts-de-France où plus d’un million de personnes vit sous le seuil de pauvreté, près de 30 000 sont en situation de surendettement, avec un endettement moyen de 25 000 euros.

Pour prévenir et lutter contre les situations de surendettement, le précédent plan pluriannuel de lutte contre la pauvreté et pour l’inclusion sociale a créé le dispositif des Points conseil budget (PCB). Les PCB sont des lieux ouverts à tous, qui proposent des conseils confidentiels, gratuits et personnalisés concernant la gestion budgétaire. Ce service s’adresse à toutes les personnes qui souhaitent améliorer la gestion de leur budget, faire face à une situation financière difficile ou anticiper un changement de situation familiale ou professionnelle.

Le dispositif a été expérimenté en 2016 dans quatre régions : Hauts-de-France, Ile-de-France, Grand-Est et Occitanie. En Hauts-de-France, l’expérimentation a concerné 18 points conseil budget sélectionnés dans le cadre de l’appel à candidatures national, faisant de notre région celle comptant le plus de PCB.

Avec une baisse de 24% du nombre de dossiers de surendettement depuis 2014 (source : banque de France) et une satisfaction élevée des bénéficiaires qui apprécient l’offre de service gratuite, neutre, confidentielle et non stigmatisante des PCB, l’expérimentation peut être considérée comme une vraie réussite.

Trois ans après, la généralisation de l’expérimentation a été actée dans le cadre de la stratégie de prévention et de lutte contre la pauvreté avec à terme 400 PCB à l’échelle nationale, tous soutenus financièrement par l’Etat à hauteur de 15 000€ par an. Olivier NOBLECOURT, délégué interministériel à la prévention et à la lutte contre la pauvreté, et François SOULAGE, président du comité de pilotage du dispositif, ont lancé la démarche de labellisation des PCB le 8 avril au Crédit Municipal de Paris.

Cette généralisation est prévue en deux temps : une première vague de 150 labellisations a eu lieu cette année dans les régions dans lesquelles se trouvent les territoires expérimentateurs de la stratégie pauvreté, parmi lesquelles figurent les régions expérimentatrices des PCB. En 2020, une seconde vague permettra d’atteindre l’objectif des 400 structures labellisées.

En Hauts-de-France, l’objectif dans le cadre de la première vague nationale de généralisation a été fixé à 35 labellisations pour 2019. Près de 120 structures ont répondu à l’appel à manifestation d’intérêt. Sur la base du cahier des charges et dans le souci d’une couverture territoriale optimale, les structures ont été labellisées par le Préfet de région suite au comité de sélection qui a associé la Direction Régionale de la Jeunesse, des Sports et de la Cohésion Sociale, les Directions Départementales de la Cohésion Sociale, la Banque de France ainsi que la représentante du groupe de travail régional de la stratégie pauvreté sur l’accès aux droits. Les 35 PCB ont lancé leurs activités dès le mois de septembre.