DRJSCS Hauts-de-France

DRJSCS Hauts-de-France

Newsletter
Retour à la page d'accueil
>JEUNESSE >Actualités du Pôle JEUNESSE >Inauguration de plateforme "Ready To Move !" Hauts-de-France

Inauguration de plateforme "Ready To Move !" Hauts-de-France

Article Actualités du Pôle JEUNESSE 21/11/2018

Dédiée à la mobilité internationale des jeunes, la plateforme Ready To Move ! portée par le CRAJEP Hauts-de-France, financée par la DRJSCS et le Conseil Régional a été inaugurée en présence d’Éric DUDOIT, Directeur régional adjoint de la DRJSCS.
Le 5 octobre 2018, à ARRAS, une centaine de membres actifs d’associations concernées par la mobilité internationale des jeunes ont réfléchi en ateliers aux freins à lever.

L’inauguration officielle de la plateforme de la mobilité internationale des jeunes en Hauts-de-France, la dénommée Ready-to-Move ! , a eu lieu le 5 OCTOBRE 2018 DE 9H30 A 13H à Arras.

Cet évènement très attendu a été salué par Mme Jeuffroy, DAREIC au Rectorat de Lille, prenant la parole pour la région académique, par M. Lecoque, du Conseil Régional, et par M. Dudoit, DRA de la DRJSCS.

Depuis l’installation du Comité régional de la mobilité internationale (COREMOB) le 15 juin 2018, les attentes sur cette thématique sont renforcées. Cela s’illustre par une contractualisation sécurisée dans le temps et par un soutien financier important avec cet acteur majeur de la mobilité internationale.

La DRJSCS est convaincue de l’intérêt que constitue un projet de mobilité européenne et internationale dans le parcours d’un jeune. Les apprentissages développés à cette occasion basés sur l’expérience permettent l’acquisition de compétences sociales, transverses et transférables. Ces expériences participent donc bel et bien à l’intégration sociale et professionnelle d’un jeune en même temps qu’elles lui tracent le chemin d’accès à l’autonomie et qu’elles participent à la construction d’une citoyenneté européenne et à son ouverture sur le monde.

Les Hauts-de-France ont l’avantage d’être une région particulièrement jeune (38.7% de la population de moins de 30 ans) et d’avoir un positionnement géographique transfrontalier favorable.
Or, un certain nombre de jeunes et tout particulièrement ceux ayant moins d’opportunités sont écartés de cette mobilité notamment par manque d’informations et/ou d’accompagnement.
Pour lutter contre ces constats et améliorer l’accessibilité des missions à l’international à tous les jeunes, la DRJSCS a inscrit dans son projet territorial jeunesse, éducation populaire et vie associative (PTJEPVA / Ambitions plurielles), co-construit avec les DDCS, la mobilité européenne et internationale des jeunes comme un axe à part entière.
Ce plan, pluriannuel (2018-2020) vise à établir une stratégie de l’Etat, co-construite avec les partenaires, au service de la jeunesse et de la vie associative de la région. Il s’inscrit dans le cadre de la feuille de route « cohésion sociale » actée en CAR en juillet 2017 et prend en compte l’existence de territoires dits carencés et bénéficiant d’un éclairage particulier.

Les objectifs poursuivis par l’axe « mobilité internationale et européenne » sont multiples :

-  augmenter le nombre de jeunes bénéficiaires d’une mesure de mobilité européenne et internationale en les informant et les accompagnant mieux autour de nos dispositifs (Erasmus + jeunesse et sport, OFAJ, OFQJ, chantiers de jeunes bénévoles, solidarité internationale) ; en 2017, ce sont environ 7 800 jeunes qui ont bénéficié d’un de nos programmes (Erasmus + jeunesse, JSI, OFAJ, OFQJ, ville vie vacances solidarité internationale, service civique à l’international et chantiers de jeunes bénévoles) ; nous devons sans cesse poursuivre l’objectif d’augmenter le nombre de jeunes concernés ;

-  augmenter le nombre de dossiers retenus par l’agence Erasmus + jeunesse : il s’agit plus particulièrement de mieux mobiliser et accompagner les acteurs concernés afin d’améliorer la qualité des dossiers proposés ; en 2017, c’est 1.2 millions d’euros qui a été consacré à des projets « Erasmus + jeunesse » en Hauts-de-France ; ce n’est pas satisfaisant ;

-  mieux connaître le profil des bénéficiaires et les besoins des jeunes en développant l’observation et les statistiques.
Pour faire face à ces défis, le comité régional pour la mobilité jouera un rôle central. Co-piloté par l’Etat, le Rectorat et le conseil régional, cette instance « restreinte » a été installée le 15 juin dernier dans sa composition « Hauts-de-France ». Une volonté commune s’en est dégagée : favoriser l’accès de tous les jeunes à la mobilité internationale en s’appuyant sur des groupes de travail opérationnels qui devront produire des résultats concrets, dont les premières productions seront présentées à l’occasion du COREMOB plénier du 20 novembre prochain à Amiens. Il s’agit de faire le lien avec Amiens, élu capitale européenne pour la jeunesse 2020, première fois qu’une ville française obtient ce label.

C’est dans ce contexte que la DRJSCS accompagne et réaffirme son soutien aux travaux de la plateforme de mobilité régionale Ready to Move !
Il est satisfaisant de constater que les deux plateformes de mobilité internationale des jeunes de la région ont mutualisé leurs énergies et ont formé une plateforme unique des Hauts-de-France. Le paysage de la mobilité est riche de dispositifs, de moyens et d’acteurs… ceci en fait à la fois une opportunité et un vrai défi à relever.
La vocation de la plateforme reste inchangée puisqu’il s’agit de mettre en œuvre au plus près des territoires un travail d’information, d’accompagnement et de formation des jeunes et des acteurs pour un égal accès territorial à la mobilité des jeunes à des fins éducatives. Les jeunes de la région doivent pouvoir bénéficier des opportunités offertes sur leur territoire.

Nous soulignons les efforts de tous les porteurs à cette fin : les deux CRAJEP Nord-Pas-de-Calais et Picardie qui ont porté la plateforme, aux côtés des cinq co-porteurs :

o sur l’axe information le CRIJ Hauts-de-France ;
o sur l’axe accompagnement l’AREFIE et Concordia ;
o sur l’axe formation Lianes coopération et les CEMEA.

La dynamique de ces acteurs a été saluée : ils démontrent leur capacité à rassembler leurs efforts dans un collectif au service de la jeunesse des Hauts-de-Franc. En effet, après le financement d’une plateforme Nord-Pas-de-Calais par le FEJ, la DRJSCS a souhaité soutenir financièrement la création d’une plateforme de mobilité picarde. En 2017, le soutien s’est étendu à la plateforme Nord-Pas-de-Calais alors que le soutien du FEJ prenait fin. En 2018, en partenariat étroit avec le conseil régional, la DRJSCS a apporté un important soutien financier (80 000 euros) à la plateforme unique, Hauts-de-France. Cette dotation se trouve renforcée de crédits complémentaires à hauteur de 25 000 euros.

Au-delà, la DRJSCS accompagne la plateforme dans ses travaux en participant aux instances de pilotage aux côtés du Conseil Régional et des Rectorats.
Ensemble, services de l’Etat, Région, partenaires associatifs partagent le même objectif de permettre aux jeunes des Hauts-de-France, tous les jeunes, de vivre une expérience de mobilité à l’internationale, source d’enrichissement personnel incontestable et porteuse d’avenir pour notre société.
(Discours de M. Dudoit)

Pour en savoir plus : http://www.ready-to-move.fr/