DRJSCS Hauts-de-France

DRJSCS Hauts-de-France

Newsletter
Retour à la page d'accueil

C’est mon patrimoine, c’est ...

Article COHESION SOCIALE 4/07/2018

favoriser l’accès de tous les jeunes à l’art et à la culture en proposant des activités transversales alliant pratiques culturelles et artistiques de qualité mais aussi une réappropriation du patrimoine, dans une perspective de diffusion et de démocratisation. Cette opération accueillera environ 3 800 jeunes des Hauts-de-France, sur les différents sites labellisés durant les vacances scolaires, essentiellement pendant la période estivale.

Lancée en 2005 par le Ministère de la Culture et de la Communication, l’opération « Les Portes du temps », rebaptisée « C’est mon Patrimoine », est organisée en partenariat avec le Commissariat Général à l’Egalité des Territoires (CGET). Elle est mise en œuvre dans le cadre des objectifs communs de cohésion sociale, d’intégration et d’accès à la culture des publics qui en sont les plus éloignés. Elle a pour vocation de favoriser l’accès de tous les jeunes à l’art et à la culture en proposant des activités transversales alliant pratiques culturelles et artistiques de qualité mais aussi une réappropriation du patrimoine, dans une perspective de diffusion et de démocratisation.


Ce dispositif est destiné aux jeunes et aux familles issus des zones considérées comme sensibles au titre de la politique de la Ville et des milieux ruraux isolés mais aussi aux fédérations de l’Éducation populaire (Francas, MJC, centres sociaux, foyers ruraux, …), aux jeunes sous protection judiciaire… Depuis 2005, c’est plus de 350 000 participants que l’opération a rassemblé partout en France.



Le projet "C’est mon patrimoine", organisé hors temps scolaire, permet à des jeunes (de 6 à 18 ans) et notamment aux adolescents, éloignés de la culture, de renforcer leur appropriation du patrimoine, de développer leur goût du patrimoine et des arts et d’enrichir leurs connaissances.
L’opération est consacrée à la découverte des patrimoines (architecture, archives, musées, monuments, archéologie, patrimoine immatériel, paysages) qui irriguent l’ensemble des territoires et s’inscrivent en proximité étroite avec les habitants.


Afin de permettre une appropriation du patrimoine par tous, dès le plus jeune âge, l’accès aux patrimoines occupe une place significative et structurante dans les parcours d’éducation artistique et culturelle à destination des enfants et adolescents, et constitue l’un des leviers des politiques territorialisées de démocratisation culturelle.
Les bénéficiaires sont issus des quartiers prioritaires de la politique de la ville pour au moins 60 % d’entre eux, ce qui permet aux structures porteuses des projets de bénéficier d’un financement spécifique politique de la ville. Les projets touchant majoritairement d’autres publics hors politique de la ville, peuvent être financés sur d’autres crédits, notamment ceux du Ministère de la culture.

En 2018, 15 sites patrimoniaux ont été labellisés, dont 10 sites sur le versant nord de la région qui jusque-là ne bénéficiait que d’un seul projet labellisé, et 5 sur le versant sud de la région des Hauts-de-France.

Le dispositif « C’est Mon Patrimoine » est géré au niveau de la région Hauts-de-France à travers un appel à projet régional commun, par la Direction Régionale des Affaires Culturelles Hauts-de-France (DRAC) et la Direction Régionale de la Jeunesse, des Sports et de la Cohésion Sociale Hauts-de-France (DRJSCS), en collaboration avec les Directions Départementales de la Cohésion Sociale (DDCS).

Retrouvez le dépliant « C’est mon patrimoine » 2018 Hauts-de-France

Dépliant « C’est mon patrimoine » 2018 Hauts-de-France
(PDF – 1.7 Mo)