bandeau imageDRJSCS Hauts-de-France

DRJSCS Hauts-de-France

Newsletter
Retour à la page d'accueil
>SPORTS >Sport de haut niveau et sport professionnel >Sport de haut niveau - Déploiement du Pacte de Performance en région Hauts-de-France

Sport de haut niveau - Déploiement du Pacte de Performance en région Hauts-de-France

Article Sport de haut niveau et sport professionnel 24/03/2017

Des entreprises, des représentants des fédérations sportives et des sportifs de haut niveau de la région ont participé, le mercredi 22 mars 2017, en préfecture du Nord, à une soirée consacrée au Pacte de Performance. L’objectif de cet événement : promouvoir ce dispositif lancé il y a deux ans, et qui connait d’ores et déjà un succès certain.

Patrick Kanner, ministre de la Ville, de la Jeunesse et des Sports et Thierry Braillard, secrétaire d’Etat aux sports, étaient présents à cette manifestation, au cours de laquelle des entreprises et athlètes engagés dans ce dispositif ont pu apporter leurs témoignages.

Le Pacte de Performance, qu’est ce que c’est ?

Lancé en décembre 2014, à l’INSEP, le dispositif du Pacte de Performance repose sur un engagement mutuel de l’État, des entreprises et du mouvement sportif au service d’un projet commun :

faire gagner nos sportifs, en sécurisant leur situation sociale et financière ;
faire gagner nos entreprises, grâce aux valeurs du sport et à l’image des sportifs olympiques et paralympiques ;
faire gagner la France, aux Jeux Olympiques et Paralympiques et sur la scène économique.

Un dispositif gagnant-gagnant

L’objectif du Pacte de performance : organiser une rencontre entre entreprises et sportifs de haut niveau, pour donner les moyens aux athlètes d’exercer leur passion et d’accéder au plus haut niveau, mais aussi de vivre décemment et de penser à la suite de leur carrière. Certaines entreprises présentes lors de cette rencontre en ont d’ailleurs été les pionniers.

Grâce à des contrats de travail aménagés, les sportifs en partance pour les Jeux bénéficient d’un revenu, mais aussi et surtout d’une expérience professionnelle enrichissante, en bonne articulation avec leurs contraintes d’emploi du temps.

Ces contrats débouchent, la plupart du temps, sur une solution pérenne au sein de l’entreprise partenaire, parce que tout le monde y trouve son compte : les sportifs de haut niveau ont des qualités personnelles exceptionnelles, en termes d’engagement, de résistance, d’organisation. Et les entreprises peuvent également capitaliser sur l’image des sportifs, les valeurs qu’ils véhiculent, l’admiration qu’ils suscitent chez leurs clients ou même auprès de leurs salariés.

Un dispositif qui monte en puissance

Le dispositif du Pacte de performance n’a cessé de monter en puissance depuis son lancement.

Quelques chiffres à l’aune des Jeux de Rio :
- 22 médailles/42 sont obtenues par des athlètes olympiques engagés dans le pacte
- 16 médailles/28 du côté des athlètes paralympiques
- 90% des médaillés olympiques ont un statut socio-professionnel (sportifs pro, CAE, CIP, CI)
- Toutes les entreprises du Pacte, à quelques exceptions près, sont satisfaites du dispositif et prêtes à se réengager.

Aujourd’hui, le Pacte de performance, ce sont plus de 100 entreprises partenaires et plus de 200 sportifs bénéficiaires.

Demain, ce sera une fondation qui portera ce beau dispositif, avec par conséquent des avantages fiscaux encore plus avantageux.

Les sportifs de haut niveau de la région Hauts-de-France présents

Étaient notamment présents les sportifs de haut niveau suivants :

Simon Casse, Pentathlon moderne, 12ème aux championnats d’Europe 2014
Kafétien Gomis, Athlétisme, saut en longueur, 2ème aux championnats d’Europe en 2010, 2011, 2015, 3ème en 2014, sélectionné à Rio où il termine 8ème
Vanessa Boslak, Athlétisme, saut à la perche, vice championne du monde en 2012 à Istanbul, sélectionnée pour les JO de Rio où elle termine 28ème.
Marion Candelier, Athlétisme sport adapté, 1500m, 3000m, 5000m, Vice championne d’Europe en 2016, a raté de peu les sélections pour les JP de Rio.
Mona Maestiaen, Boxe, membre de l’équipe de France de boxe, potentielle sélectionnable aux JO de Tokyo. Vice championne de France en 2014.
Martin Farineaux, Canoë kayak handisport, course en ligne, 2ème des championnats du monde 2010, 3ème aux championnats d’Europe 2012, sélectionné pour les JP de Rio 2016.
Fiona Dutriaux, Cyclisme sur route et sur piste, championne d’Europe de la poursuite junior en 2007, sélectionnée aux JO de Rio.

Sportifs de haut niveau non listés MOP, titrés, présents

Marie Delattre Demory, Canöe Kayak, course en ligne, médaillée de bronze aux Jo de Pékin, 2 fois médaillée de bronze aux championnats du monde et 4 fois aux championnats d’Europe, en reconversion.
Colombe Skalecki, Savate, championne d’Europe en assault, 2015
Stanislas Diarra, boxe française, champion d’Europe 2016
Smaël Mayouf, boxe française, champion du monde des -70kg en 2014
Boris Rodriguez, boxe française, champion du monde 2014, 2016 en – 56kg.

Sportifs de haut niveau non listés MOP, non titrés, présents

Laetitia Canon, Hockey sur gazon, équipe de France, sélectionnée pour la World league en 2015.
Thibault Vieillard, Canoë Kayak, international
Jimmy Gressier, athlétisme cross, SHN Caisse d’Epargne
Jean-Yves Bacon, Canoë kayak handisport
Pierrik Bayle, Canoë kayak, 8ème aux championnats d’Europe 2016.
Basile Rolnin, Decathlon, international
Alexis Fourcroy, hockey sur gazon, équipe de France
Gaël Quérin, athlétisme.

Les entreprises présentes

Parmi les entreprises présentes, figuraient notamment : La Redoute, Caisse d’épargne, Mi Training, Yaklub, Trato-TLV, Blue green, Aditec, Cerival, Stadline, AFG, Kinestesia, Performeo, Gosta, Fitjiva, Be HP1, Perfin Sport1, Vilogia, Protracks, Running Care, Golf Lille Métropole, Dynacenter.

Le MEDEF et la CCI de région Hauts-de-France étaient également présents.

Pour plus d’informations

Consultez le site du ministère en charge des sports : le Pacte de performance, un dispositif gagnant-gagnant