DRJSCS Hauts-de-France

DRJSCS Hauts-de-France

Newsletter
Retour à la page d'accueil
>Pôle Appui aux politiques >Nos partenaires >Une pauvreté forte pour les familles monoparentales et les ménages jeunes dans les zones urbaines

Une pauvreté forte pour les familles monoparentales et les ménages jeunes dans les zones urbaines

Article Nos partenaires 15/12/2016

Travail partenarial entre l’INSEE et la DRJSCS , cette publication à l’échelle de la région Hauts-de-France complète les travaux d’analyses déjà réalisés dans le cadre de la lutte contre la pauvreté.

Ces travaux, s’inscrivant dans les actions du plan de lutte contre la pauvreté de la DRJSCS, seront poursuivis en 2017 par notamment une publication sur les trajectoires de la pauvreté et l’actualisation de la déclinaison des indicateurs sociaux départementaux à l’échelle infra départementale.


La région des Hauts-de-France est particulièrement concernée par les phénomènes de pauvreté : avec 18,1 % de sa population vivant sous le seuil de pauvreté, soit un million d’habitants, elle est la deuxième région métropolitaine la plus pauvre après la Corse.


Certains territoires de la région concentrent les phénomènes de pauvreté : le nord de l’Aisne, l’Avesnois ou le bassin minier. Les territoires les plus en difficulté se situent dans les zones les plus peuplées de la région. La pauvreté y concerne plus spécifiquement les familles et les ménages jeunes. Dans les plus grandes agglomérations, la pauvreté est liée à des inégalités plus importantes. Les personnes âgées sont plus exposées dans les territoires peu denses de la région, notamment dans le Pas-de-Calais. Le sud de la région, plus particulièrement le sud de l’Oise, est moins touché du fait de sa proximité avec l’Île-de-France. De même, la pauvreté touche moins les territoires situés à proximité des grandes agglomérations régionales.

Liste des pièces-jointes