DRJSCS Hauts-de-France

DRJSCS Hauts-de-France

Newsletter
Retour à la page d'accueil
>Pôle Appui aux politiques >Actualités >Observation du sport (DRJSCS – INSEE)

Observation du sport (DRJSCS – INSEE)

Article Actualités 8/12/2016

La DRJSCS et l’INSEE ont conventionné, fin 2015, pour la réalisation des deux études. Associant les CROS Picardie et Nord-Pas-de-Calais au comité de pilotage, les travaux ont duré un an et ont abouti à la production de deux quatre-pages.

14 000 emplois salariés dans les activités sportives en région Hauts de France
Une bonne accessibilité aux équipements sportifs les plus courants

La DRJSCS et l’INSEE ont conventionné, fin 2015, (pour) la réalisation des deux études. Associant les CROS Picardie et Nord-Pas-de-Calais au comité de pilotage, les travaux ont duré un an et ont abouti à la production de deux quatre-pages.
Ces réalisations permettent, comme l’a rappelé, Monsieur André Bouvet, Directeur régional de la jeunesse, du sport et de la cohésion sociale des Hauts-de-France, d’avoir des données chiffrées et objectivées afin de faciliter la prise de décision au profit des politiques publiques ; Monsieur Claude Fauquet, président du CROS Picardie, a indiqué qu’une réflexion pour un travail partenarial et régional sur l’observation du sport et ainsi engagée.

Au sein de la DRJSCS, le pôle études, observation et mission d’appui a piloté l’étude en relation avec le pôle des politiques sportives et le pôle des formations et certifications.

Étude sur l’emploi sportif : 14 000 emplois salariés dans les activités sportives en Hauts de France.

Insee Analyse n° 30
(PDF – 522.8 ko)

Fin 2013, 14 000 salariés travaillent dans l’un des 6 400 établissements du secteur du sport, soit 7,2 ‰ des effectifs tous secteurs confondus. La région Hauts-de-France se situe au 9ème rang des 13 régions métropolitaines.
Entre 2008 et 2013, le secteur du sport est un des rares secteurs à avoir gagné des emplois (+1 500) alors que sur la même période et tous secteurs confondus, la région a perdu 50 000 emplois.

Ces emplois sont majoritairement implantés dans les espaces les plus peuplés de la région (métropole Lilloise, Amiens, Valenciennes), sur le littoral et le sud de l’Oise.

Au cœur de l’emploi sportif, la moitié des emplois est occupée par les professions intermédiaires dont les deux tiers sont des moniteurs, éducateurs et sportifs professionnels. Ces derniers affichent un profil essentiellement jeune et masculin. Ils sont généralement plus diplômés que la moyenne mais cela ne garantit pas pour autant de meilleures conditions d’emplois.

Étude sur les équipements sportifs : Une bonne accessibilité aux équipements sportifs les plus courants.

Insee Analyse n° 31
(PDF – 623 ko)

En 2016, près de 25 000 équipements sportifs (bassins de natation, équipements d’athlétisme, salles multi-sports, plateaux et terrains de jeux extérieurs,...) sont proposés aux 6 millions d’habitants de la région Hauts-de-France, soit 42 équipements pour 10 000 habitants.
La région est l’une des moins bien dotées de France métropolitaine (47 équipements pour 10 000 habitants en moyenne), devant Provence-Alpes-Côte-d’Azur, la Corse et l’Île-de-France. Cependant, les disparités infra-régionales sont fortes. Plus faible dans le Nord et le Pas-de-Calais, ce taux d’équipement est beaucoup plus élevé dans les trois autres départements.

Enfin, les zones moins urbanisées, moins denses, paraissent mieux pourvues en équipements sportifs au regard du nombre de résidents. Le bassin de vie de Lille qui dispose d’équipements sportifs nombreux et variés, figure parmi les dix les plus faiblement dotés de France. Dans les zones les plus denses du territoire, l’insuffisance éventuelle de l’offre est liée à son accessibilité au sens large : niveau de fréquentation, horaires d’ouverture, fluidité des réseaux routiers et de transports en commun.