bandeau imageDRJSCS Hauts-de-France

DRJSCS Hauts-de-France

Newsletter
Retour à la page d'accueil
>COHESION SOCIALE >Hébergement-accès au logement-inclusion active >L’hébergement et l’accès au logement des personnes vulnérables

L’hébergement et l’accès au logement des personnes vulnérables

Article Hébergement-accès au logement-inclusion active 3/01/2011
La refondation du dispositif d’hébergement : un logement d’abord

L’accueil, l’hébergement et l’insertion des personnes sans abri, ou en grandes difficultés sociales, relève de la compétence de l’Etat.

Dans le Nord Pas de Calais, l’Etat y a consacré plus de 85 millions d’euros en 2010.

Depuis 2005, divers plans ( plan d’action renforcé pour les ans abris, plan Pinte, plan de relance) ont ainsi permis d’augmenter les capacités d’accueil de la région de 32% en passant de 4452 places à 5878 au 1/1/2010.

Tableau des capacités au 30 septembre 2010 : (document joint)

Malgré ces augmentations de capacités, et la mise en place du droit opposable au logement, l’accès au logement reste difficile.

Pour remédier à ces difficultés, le secrétaire d’Etat au logement a lancé la refondation du dispositif d’hébergement : un logement d’abord .

La réforme de la prise en charge des personnes sans-abri ou mal logées s’inscrit dans le cadre de LA politique globale de lutte contre l’exclusion et contre la pauvreté.
le gouvernement engage une refondation du dispositif d’hébergement et d’accès au logement. Ce sont en effet les principes mêmes d’organisation du dispositif d’accueil et d’hébergement qui sont aujourd’hui repensés

Voir fiche refondation

Cette nouvelle stratégie de prise en charge des personnes sans abri ou mal logées s’appuie sur :
- les plans départementaux d’accueil, d’hébergement et d’insertion (PDAHI)
- le Service intégré d’accueil et d’orientation ou SIAO
- un nouveau référentiel
- le développement d’une offre de logements adaptés : les maisons relais, l’intermédiation locative….

L’intermédiation locative

Le parc locatif social ne peut répondre seul aux besoins de logements des ménages en difficulté.

L’enjeu est donc de rechercher des solutions dans le parc locatif privé en rendant cette offre accessible aux plus démunis, tout en apportant les garanties nécessaires aux propriétaires.

Une des conditions facilitant la mobilisation du parc locatif privé est la mise en place d’un système de sécurisation des propriétaires bailleurs, en particulier les plus petits d’entre eux qui ne disposent que d’un ou de quelques logements offerts à la location et qui représentent la majorité d’entre eux.

Fiche intermédiation locative
Bilan au 30 septembre 2010 : suivi intermédiation Nord Pas de Calais
(Voir Documents ci-joints)

Les maisons relais

Les maisons relais constituent une réponse adaptée pour le logement durable des personnes en situation de grande précarité et d’exclusion sociale.
Combinant logements privatifs et locaux collectifs, elles visent à recréer du lien social en proposant à leurs résidents un logement autonome , durable, sans limitation de durée, où les personnes peuvent réellement bénéficier d’un temps de réadaptation pour se réhabituer progressivement à la vie quotidienne dans un cadre de vie convivial et rassurant autour de la présence quotidienne de l’hôte..

Fiche maisons relais : document joint

Mise en place d’un outil d’observation régional : OSIRIS

La DRJSCS Nord Pas de Calais et les DDCS du Nord et du Pas de Calais, ont développé un outil d’observation des publics accueillis dans les dispositifs de veille sociale (115, accueil de jour, équipes mobiles, SIAO)
OSIRIS : document joint